Sports

Les Maple Leafs vont mieux


La COVID-19 a secoué durement les Maple Leafs de Toronto, qui ont toutefois vu certains éléments revenir dans leurs rangs en affichant bonne mine, dimanche.

Pas moins de 14 joueurs ont dû composer avec le coronavirus, le dernier en lice étant le défenseur Jake Muzzin. Heureusement pour l’organisation concernée, le purgatoire de certains prend fin. C’est notamment le cas du capitaine John Tavares, présent à l’entraînement du lendemain de Noël. D’autres athlètes, tels Jason Spezza et Wayne Simmonds, pouvaient espérer rejoindre leurs coéquipiers sous peu.  

En dépit de l’ampleur du problème apparu chez les Leafs au cours d’un séjour dans l’Ouest pour le moins abrégé – le club a disputé seulement une rencontre sur les quatre prévues -, le directeur général Kyle Dubas avait de bonnes nouvelles à communiquer.

«J’ai vérifié avec tous ceux soumis au protocole de la ligue et ils semblent se porter bien. Quelques-uns ont éprouvé des symptômes au début, que ce soient des sueurs nocturnes, des frissons ou de la toux et des maux de gorge. Un d’entre eux a perdu le sens du goût. Par contre, tous s’en sont sortis sans effets à long terme», a-t-il dit, selon des propos rapportés par le quotidien «Toronto Sun».

De la douleur  

Dans le cas de Tavares, qui n’a pas joué depuis le 14 décembre face aux Oilers à Edmonton, la COVID-19 a signifié des maux de tête et de la douleur, ainsi qu’un goût des aliments altéré. Il a par ailleurs mentionné qu’il s’était isolé à l’intérieur de sa maison, le temps de se rétablir.

«On ne veut pas se retrouver sous le protocole, mais vous connaissez aussi le monde dans lequel nous sommes depuis un bout de temps, a-t-il admis. J’ai essayé de me remettre sur pied le plus rapidement possible et à chaque jour, je me sentais mieux. Avec huit ou neuf jours sans avoir à voyager partout dans le pays, je savais que j’allais le ressentir maintenant.»

Les Leafs ont vu leurs duels de lundi et de mercredi reportés. En principe, ils doivent accueillir les Sénateurs d’Ottawa samedi.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *